La semaine dernière, j'ai acheté un nouvel outil pour developper le vocabulaire de mes deux derniers. Enfin nouveau pour nous, car il existe depuis un moment mais je n'avais pas saisi qu'il pourrait nous être utile. Oui dès fois, il faut que ce soit les autres qui nous montrent l'interêt d'un objet qui ne nous attire pas au premier abord. Donc, je suis les conseils d'une amie FB et j'achète le calendrier chevalet des incollables "Un mot par jour"; niveau CM1. Je voulais le CM2 mais il n'est pas encore sorti et finalement le CM1 me semblait aussi contenir des mots inusités par mes enfants.

Je prends quelques temps à réfléchir à quel moment instaurer ce rituel quotidien et décide que pour nous ce serait le soir au coucher. Les deux se couchent très souvent à la même heure et partagent la même chambre, j'ai donc leur attention conjointe avant la lecture du soir. Notre premier mot coïncide avec une grande date nationale et mondiale: le centenaire de l'armistice de la guerre 14-18. Je m'attends donc à trouver un mot en rapport avec la fin de la première guerre mondiale du type "Armistice"justement.

Et bien non! Ce mot est "crapouillot". Et là je me suis pris une claque (au figuré). Mes enfants ne se souvenaient pas avoir entendu ce mot, ils le (re)apprenaient donc. Moi je connaissais parfaitement ce mot mais pas du tout avec cette acception. Première mini-claque. Quoi!? Moi qui me targue d'avoir du vocabulaire j'en apprends avec un Incollable CM1!

WP_20181112_18_36_45_Pro_(2)[1]

 

Deuxième claque nettement plus forte. Quoi?! Ce mot tant aimé, symbole de la joie et de la tendresse que ma mère a pour moi est un mot guerrier! Un mot qui nous vient de la peur du sang, de l'horreur et de la boue. J'ai donc hérité du surnom de la guerre? Que s'est'il passé dans ma famille pour qu'on s'attache à ce mot? J'ai eu l'impression de plonger dans un passé douloureux et mystérieux. Je revoyais sur la cheminée ces douilles d'obus sculptées qu'enfant j'ai souvent détaillées du regard sans jamais poser la question de leur provenance.

Mais quand même j'avais du mal à croire que j'étais le seul crapouillot, enfant joyeux et un peu crasseux, qu'on appelle pour le bain ou pour le goûter. 

Alors je me suis obstinée et j'ai cherché dans les définitions possibles. Au bout d'un moment j'ai trouvé une vague allusion au surnom qu'on pouvait donner à un enfant en référence à un petit crapaud. Je devrais m'en contenter, je n'ai pas trouvé mieux. Ma famille n'étant pas originaire du sud cette explication me laisse le même goût d'inachevé et d'inacceptable que l'explication guerrière.

Que me reste t'il à faire? Je peux poursuivre ma quête mais surtout je pense qu'il me faut apprendre à rester humble. Humble devant l'étendue des connaissances, qu'il me reste encore à découvrir, quelqu'en soit le niveau. Humble devant la grande histoire et la petite histoire qui nous a engendrée et façonnée.

Et vous, êtes-vous un crapouillot?