Quand mon dernier était bébé et que j'ai connu des ateliers d'initiation à la langue des signes, j'ai tout de suite sauté sur l'occasion qui nous était donnée de mieux communiquer. En effet je savais que l'acquisition du langage serait difficile,  ces ateliers étaient l'occasion de parler à notre façon tout en s'amusant.

J'ai souvent entendu l'objection: "Mais le langage des signes va l'empêcher de parler!" et aussi celle-ci " Cet apprentissage ne sers à rien, dans la vie courante les gens ne connaissant pas la langue des signes." Or rien n'est plus faux. C'est même exactement le contraire. Le langage des signes permet d'exprimer ses idées et ses besoins en passant par un autre biais que l'oralisation. Il inscrit le langage dans le geste et le corps. Il fait ainsi appel à un autre type d''intelligence, l'intelligence kinesthésique. L'adulte, l'autre interlocuteur, parle toujours en signant, si bien que l'enfant reçoit et mémorise à la fois le son et le geste. Quand cet enfant va vouloir s'exprimer le geste va, dans sa mémoire, rappeler le mot. il permet aussi à mon petit anxieux de ne pas se focaliser sur les mouvement de sa bouche, sa langue et sa gorge pour laisser le son sortir plus naturellement en forçant moins.C'est aussi le seul moyen pour lui de communiquer lorsqu'il est trop fatigué ou...fâché avec nous. Le lien reste grâce aux gestes.

"Les gens ne connaissent pas les gestes": peut-être ou peut-être pas.... Déjà quand l'enfant apprends à signer, il n'est pas seul. Qui dit communication, dit interlocuteurs. Emetteurs et récepteurs. L'enfant n'est pas seul, il parle avec tous les membres de sa famille. Les premiers mots sont des mots du quotidien. Maman, papa, soeur, frère, papi, tonton et cousines... toutes les personnes fréquentées régulièrement peuvent s'y mettre rapidement sans soucis. Quelques mots suffisent au début.

Tous les professionnels qui suivent Ellyot signent aussi. Quelques amis signent aussi plus ou moins de mots, parfois aussi de simples inconnu rencontrés par hasard. Mais surtout ce qu'on peut dire c'est que nous n'avons jamais rencontré quelqu'un qui ne réponde pas en retour. Du simple "ah oui c'est super!" (signe plus qu'évident pour tout le monde) au "je suis désolé , je ne te comprends pas" les réponses sont variables mais la réponse est toujours présente, l'attention et l'envie de comprendre sont suscitées. Et finalement le plus important est là. Dès que le dialogue est amorcé, la relation est l'autre est gagnante.

 

En parrallèle des signes nous pouvons accaparer aussi le créneau visuel. Nous avions l'ouïe, la kinesthésie, regardons aussi la vue. Chez beaucoup de personnes le sens visuel est important dans la compréhension et dans la mémoire. Nous pouvons ainsi étayer la compréhension de la parole et des gestes par la vue. Les pictogrammes sont des dessins simplifiés à l'extrème pour n'incarner qu'un objet ou une notion. Les usages sont multiples: rappels des routines du matin ou du soir, scénarios sociaux, explications d'un recette ou d'un mode d'emploi, consigne scolaire, histoire, livre, articles de presse, accessibilité de lieux publics et culturels....

Ci-dessous des exemples de livres fabriqués avec son éducatrice spécialisée. On peut aussi parfaitement traduire des livres existants:

WP_20181010_12_09_53_Pro[1]  WP_20181010_12_10_30_Pro[1]

WP_20181010_12_12_34_Pro[1] 

Un exemple de travail scolaire : dictée de mots muette :

WP_20181010_12_15_51_Pro[1]

 Aide à l'apprentissage de la lecture et de l'orthographe:

WP_20181010_12_17_15_Pro[1]

 

 

Apprendre du vocabulaire en Makaton / LSF avec des petits chatons.

 

https://www.amazon.fr/gp/product/2912998158/ref=as_li_tl?ie=UTF8&tag=rssout21handi-21&camp=1642&creative=6746&linkCode=as2&creativeASIN=2912998158&linkId=2e4c19dd774efc0324de20ad94170da6