DSC_0836

 

 E travaille beaucoup à la maison. Parfois je me dis que je le fais trop travailler, parfois je me dis que je n'en fait pas assez. Je ne sais pas, il est difficile de juger de ce qu'il peut faire ou pas, par rapport à un autre enfant ou à l'aulne de lui-même. Il va à son rythme qui n'est absolument pas linéaire. Je pourrai le laisser jouer et faire ce qu'il veut. Après tout, est-ce bien important pour son avenir? Il aura certainement un travail manuel assez simple et sera plus ou moins encadré dans sa vie de tous les jours. Certes.

Mais finalement il travaille, il progresse. Elles sont loin les lettres en bâton incompréhensibles. Ils sont loin les premiers chiffres tout tremblants. Il peut écrire maintenant écrire une phrase en attaché de façon lisible, Il aborde les multiplications en maths. Le grand plaisir du jour: pour éviter  le recomptage systématique des objets je lui ai montré comment se servir d'une calculatrice pour trouver directement le résultat. J'ai opté pour une calculatrice de lycée parce que son écran permet de voir l'opération posée.

Cerise sur le gâteau, cet après-midi il nommait tous les nombres en anglais. Il les avait travaillés le matin même à l'école puis avait continué sur son application Montessori anglophone Math Shelf (je vous en ai parlé dans l'article sur les applications pour les maths)

Mon loulou est fier de ses progrès et c'est là la plus belle récompense de son travail.

DSC_0835